• Magali Duburcq

Kéfir

Mis à jour : 4 juil. 2019

l'Introduction du kéfir dans ma vie

Il y a 18 ans lorsque j’ai rencontré l’homme de ma vie, j’épousai sans le savoir le Kéfir. Ma belle maman désireuse de passer le flambeau santé m’expliqua les bienfaits d’une alimentation saine. Pour illustrer ses propos, elle sortit des graines gluantes et gélatineuses de son frigidaire, et me parla des bactéries fermentées. Intéressée

et curieuse, j’écoutais. Au départ je fus sceptique et je trouvai cela bizarroïde, je refusai d’y goûter. Ma peur me priva pendant un certain temps de ses précieuses vertus digestives, immunitaires, vitaminées, et énergétiques.


Liquide pétillant composé de bactéries fermentées nommés Kéfir.

Les bienfaits du Kéfir

A cette époque, ma digestion était énergivore, je réglai le problème avec des boissons gazeuses sucrées industrielles. Elles acidifiaient mon corps sans pour autant me soigner. J’étais devenue dépendante, j’en buvais à chaque repas. Aujourd’hui je n’en consomme plus du tout. Grâce à ce liquide pétillant, à boire sans modération, composé de bactéries fermentées nommés Kéfir, ma digestion s’est nettement améliorée et mon grain de peau

s’est affiné. Le Kéfir fait dorénavant partie de ma vie. Il démarre ma matinée, s’incruste parfois dans l’après midi, et me couche en douceur. Cet élixir de jeunesse parfume mes papilles avec saveur, ardeur et peps.

Peu sucré avec un apport calorique minime, il n’y a plus de raison de s’en priver. Vegan et 100% écologique, ce magique et ancestral breuvage se reproduit de manière exponentielle. Le portefeuille s’en réjouit. Oh, j’oublie sa composition majoritairement à base d’eau hydrate dynamiquement les cellules.


Une fabrication super facile

Le kéfir est vivant, on en prend soin. Mon mari est très doué en règle général mais la cuisine ne fait pas partie de ses talents. Du coup, je lui délègue toutes les tâches faciles et rapides dans ce domaine. Il est devenu le chef du Kéfir et il excelle. Au début, il suivait la recette à la lettre. Avec la pratique, il s’amuse à inventer de nouvelles saveurs, et ça marche. Nos deux enfants (et moi même) s’en réjouissent.


1 ) Se procurer les graines de kéfir :

La tradition veut que les graines soient offertes par ceux qui fabriquent le kéfir. En effet, la graine se multiplient de façon exponentielle. Si vous le souhaitez, je peux vous mettre en contact avec des personnes propriétaires de graines. Ils vous les donneront gratuitement. Si cela ne fonctionne pas pour vous, déplacez-vous dans un magasin à produit naturel ou biologique. Il y a de grande chance que vous puissiez-vous en procurer. Puis placez les graines dans un pot en verre au frigidaire.


2 ) La recette

  • Rincer les graines à l'eau tiède.

  • Remplissez un bot en verre de 2 litres, avec de l'eau (filtrée idéalement), à 95%.

  • Dans l'eau, mettez deux figues séchées, 10 cuillères à café de graine de kéfir, 10 cuillères de sucre brun, 1 filet de jus de citron (facultatif), 2 morceaux de gingembre frais (facultatif).

  • Laissez fermenter à bouchon fermé, pendant 48 heures, dans un endroit tempéré, à l'abri du soleil mais pas de la lumière.

  • Après 48H, filtrez votre kéfir, puis recommencer la recette autant de fois que vous le souhaitez.

  • A chaque fois que vous faites un nouveau kéfir, il va avoir un surplus de graines. Conservez-les au frigidaire dans un pot en verre avec une cuillère à café de sucre brun, et mettez-y de l'eau. L'eau doit se situer au dessus des graines.


© 2019 Être par Magali | Spécialiste du bien-être | Reiki-Bioénergie-EFT-Yoga.

Mise en page par Corinne Bourgeois. Crédit photo Jan Luxcey Photography.

  • Youtube
  • Facebook Être par Magali
  • Instagram Être par Magali
  • LinkedIn Magali